Votre panier est vide

Le dernier roi de l'Atacama - Image de couverture

Le dernier roi de l'Atacama

 21.50 €

Préface de S. Exc. Carlos Appelgren Balbontín - Postface de Marcel Otte

Trente ans après son décès, Gustave le Paige, originaire de Liège, plus connu au Chili sous le nom de « Padre Gustavo », y reste une figure marquante. Son œuvre est scientifique, culturelle et sociale. Grâce à lui, l’archéologie chilienne prend son envol. Et avec elle, la découverte d’une civilisation oubliée : la culture atacamène. Ses actions ont permis d’améliorer la vie des populations locales et de leur rendre une identité et une Culture. Il est devenu, indiscutablement, « le dernier roi de l’Atacama ».

Résumé

Planté dans le désert le plus aride de la planète, aux portes de l’empire inca, collé à la frontière bolivienne dont il est séparé par une chaîne volcanique en activité et un passé historique tendu, le village chilien de San Pedro n’a rien d’un paradis. Du moins jusqu’à l’arrivée du Belge Gustave le Paige.

Le missionnaire jésuite pose ses malles dans la maison paroissiale de San Pedro le 26 mars 1955. Un mois plus tard, il «gratte» déjà le sol de la région. L’archéologie chilienne prenait son envol. Et avec elle, la découverte d’une civilisation oubliée : la culture atacamène.

L’œuvre du Père le Paige est assurément scientifique et culturelle. Les trésors archéologiques inlassablement
exhumés tout au long des 25 années passées
à San Pedro – 360.000 pièces au bas mot – sont
aujourd’hui conservés dans un musée qui porte
son nom. Chaque année, il attire des milliers
de curieux.

L’empreinte laissée par le jésuite belge dans l’Atacama est aussi sociale. Ses découvertes ont systématiquement été l’occasion de réclamer aux autorités de nouveaux moyens pour améliorer la vie des populations locales, faciliter leur quotidien et leur rendre une identité, une Culture.

Trente ans après son décès, le «Padre Gustavo», originaire de Liège, est devenu une figure emblématique du Chili. Entre vie pastorale et curiosité scientifique, entre intrigues socio-
anthropologiques et accointances politiques, sur fond d’andinisme extrême, ce livre retrace l’itinéraire d’un homme qui en vouant sa vie à Dieu a surtout fait progresser la cause
de l’Homme dans un des endroits les plus inhospitaliers de la planète. Au point de devenir, indiscutablement, «le dernier roi de l’Atacama».

Extrait

La lbrairie Filigranes à Bruxelles organise le lancement du livre le 24 juin à 18 h. en présence de SE Carlos Appelgren Balbontín, Ambassadeur du Chili, et de Philippe Suinen, Administrateur-général de Wallonie-Bruxelles International.

Pour plus d'infos : LE SITE DE L'EDITEUR.

Informations supplémentaires Auteur:

Collection: Histoire
Format: 155 x 230
Nombre de pages: 192
ISBN: 978-2-87402-122-0
EAN: 9782874021220
Disponibilité (Electronique/papier): Livre papier
acheter